News

120 métiers racontés par leurs acteurs

20 nouvelles fiches abondamment illustrées viennent de s'ajouter à la liste des 100 premières fiches de notre outil "100 métiers racontés par leurs acteurs" qui devient donc "120 métiers racontés par leurs acteurs".

« 20 NOUVEAUX METIERS ».

 

Lire la suite...

 

Outil en développement « Opération CALCUL à Graphoville!»

 

 

 

 

Pour télécharger les premières séquences (provisoires) de

« Opération CALCUL à Graphoville », cliquez ICI.

 

 

L’idée :

 

Créer un outil dérivé de « Bienvenue à Graphoville » en mettant à nouveau en scène les nombreux et divers personnages. Ils seront confrontés à des situations le plus souvent humoristiques où plusieurs calculs sont nécessaires à travers des scènes de la vie quotidienne voire professionnelle.

 

L’objectif est de permettre aux apprenants (jeunes et adultes) de s’entraîner à raisonner et à calculer à partir de situations qui se veulent réalistes tout en étant sympathiques avec une bonne dose d’humour. Le niveau visé est élémentaire et pratique : celui de l’école primaire adapté à la vie quotidienne.

 

 

Le public-cible :

 

Jeunes et adultes ne maîtrisant pas les connaissances de base en arithmétique (programme de l’école primaire réaménagé en vue d’applications simples et courantes dans le quotidien ou la vie professionnelles),.

 

 

La forme :

 

Une liste d’objectifs correspondant au niveau de l’école primaire et ne retenant que les objectifs qui peuvent trouver des applications dans le quotidien de la vie ou des métiers sert de base à 25 séquences, chacune divisée en 3 « scènes ». Les principaux objectifs seront les 4 opérations, les pourcentages, la règle de 3, les mesures, les fractions simples et la proportionnalité, avec, dans chaque séquence un accent mis sur l’estimation et le calcul mental. Environ 25 calculs à faire par séquence.

 

Chaque séquence mettra les personnages de Graphoville en situation à travers 3 scènes qui s’enchaîneront à partir d’une situation donnée. Chaque scène donnera lieu à un ou plusieurs raisonnements et calculs, chaque fois accompagnés du corrigé. Des pistes et des aides, comme dans l’original Graphoville « orthographe du français », guideront l’apprenant dans son approche de la problématique et les outils de raisonnements et de calculs qui pourront être utilisés.

 

Une fiche d’indications pédagogiques accompagnera chaque séquence et présentera :

- des pistes pour une utilisation optimale de la séquence

- des idées d’extensions

- les métiers mis en scène dans la séquence avec un lien vers notre outil « 100 métiers racontés par leurs acteurs »

- les habiletés correspondant à notre outil de raisonnement logique « Savoir trouver »

 

Le moins « scolaire » possible, l’outil présentera deux versions : une version interactive et une version papier et sera disponible en 3 langues : français, allemand et bulgare :


 

- Version interactive :

Cette version est destinée aux apprenants:

- qui préfèrent travailler seuls et en ligne (l'apprenant est guidé tout au long des entraînements et les corrigés sont donnés au fur-et-à-mesure)

- qui ont des difficulté à lire couramment (tous les textes sont parlés: dialogues, consignes, corrigés)

- qui n'ont pas d'enseignant ou de formateur pour les guider

- qui souhaitent travailler n'importe où (dans les transports par exemple) avec leur tablette ou leur téléphone mobile

Des dessins mettront les personnages de Graphoville en scène pour illustrer les situations. Un texte bref en français ou en allemand faciles exposera la situation au départ et introduira les personnages. Un dialogue vivant entre deux ou plusieurs personnages suivra. Les dialogues seront tous également parlés pour faciliter l’accès de la situation aux apprenants en difficulté de lecture.

 

L’interactivité permettra aux apprenants de bénéficier d’aides et de pistes pour leur raisonnement comme pour leurs calculs.

 

- Version papier :

Une version papier reprenant tous les dessins et les textes et dialogues de la version interactive sera présentée sur le modèle de la collection de sketches imprimables de Graphoville. Cette version papier, imprimable, permettra l’accès à l’outil aux formateurs et apprenants qui veulent profiter des interactions dans le groupe et thématiser les sujets proposés.

 

Dans les deux cas, la présence d’un formateur est préférable pour guider les apprenants, particulièrement en les entraînant à trouver le plus possible « par soi-même » et à découvrir des moyens de facilitation. Il sera cependant envisageable pour les apprenants de travailler seuls et il y aura toujours un corrigé.

 

 

L’outil par rapport à l’orientation professionnelle et aux métiers :

 

Les personnages de Graphoville exercent tous un métier. Les situations arithmétiques s’appuieront largement sur les métiers des personnages ainsi que sur leur quotidien.

 

Exemple de situations en rapport avec le métier :

 

- Commerce : Sissi, la fleuriste, fait ses bouquets et étudie ses prix (les 4 opérations) et son bénéfice, compte tenu de la location de sa boutique et de ses frais.

 

- Yannis, gérant du restaurant grec « Chez Yannis » fait sa comptabilité avec l’aide de son ami comptable Aziz et voit s’il peut embaucher à mi-temps une seconde serveuse.

 

- Le comptable Aziz étudie avec André Magestin, directeur de l’hôtel du Théâtre, comment envisager de nouveaux travaux importants (rénovation de chambres, mise aux normes de la cuisine…)

 

- Aïcha, caissière au supermarché Mastoc, constate que certains clients achètent plus ou moins que d’habitude…

 

- Jacky Manitou, réalisateur de film, convie toute son équipe après le tournage au restaurant de Yannis qui doit faire face avec sa serveuse à cette table quelque peu dissipée !.

 


 

L’outil par rapport aux situations du quotidien :

 

Exemple de situations en rapport avec le quotidien :

 

- Karine, cliente régulière au supermarché Mastoc, qui vit seule avec sa fillette, est en passe d’être surendettée. Elle a beaucoup de crédits sur le dos. Aïcha, la caissière, s’inquiète parce qu’elle achète beaucoup moins que d’habitude… Karine lui parle de son problème et Aïcha, très débrouillarde et amicale, essaie de trouver des solutions.

 

- Jeanne et Jennifer voudraient partir de chez leurs parents et prendre ensemble une colocation… mais en auront-elles les moyens ?

 

- Simon fait et refait ses maigres comptes en tant que webmaster et fait des supputations sur ce qu’il pourrait toucher en droits d’auteur si son roman était pris par un éditeur et qu’il se vende bien, qu’il remporte un prix littéraire…

 

- L’institutrice retraitée Hortense Lepiquant fait les comptes de son association avec Rapagon qui ne veut rien dépenser par principe et Georgette Papiotte, la secrétaire, qui veut beaucoup dépenser – vu que ce ne sont pas ses sous !

 

- Edwige Artifitz, actrice quelque peu « has been », est une cliente très difficile et exigeante chez la coiffeuse Karine comme au restaurant de l’Hôtel du théâtre et se débat avec… les fractions !

 

 

L’outil par rapport au raisonnement logique :

 

Les objectifs et les situations de l’outil seront miss systématiquement en relation avec un précédent outil de raisonnement logique « Savoir trouver » qui comporte 30 habiletés mentales et qui développe les capacités des apprenants à découvrir par eux-mêmes.

 

 

Pas seulement des « maths » !

 

Les scénarios serviront de contexte très riche où il n’y aura pas que des calculs à faire mais où des réflexions plus générales sur des réalités du quotidien seront lancées.

 

Les séquences s’enchaînent à la manière d’un livre à sketch avec une histoire. Les premiers tests ont montré que les apprenants voulaient « connaître la suite ».

 

Les séquences peuvent passer de scènes réalistes du quotidien (séquence 2 : « Futures colocataires », séquence 5 « Mastoc, le supermarché qui rapporte »), à des scènes à l’humour un peu corrosif (séquence 1 : « La cafetière de Rapagon », séquence 6 : « Edwige fait son cinéma »), à des scènes attendrissantes (séquence 3 : Martial et le chaton ») ou un peu loufoques (séquence 4 : « Zita et la boule de cristal ») ou encore plutôt fantaisistes (séquence 7 : « Un jeu piquant » auquel participent… des fantômes !). Une variété qui devrait trouver amateurs…

Certaines séquences concernent davantage les préoccupations des plus jeunes (séquence 3 : « Martial et le chaton », séquence 7 : « Un jeu piquant »), d’autres des jeunes adultes (séquence 2 : « Futures colocataires », séquence 5 « Mastoc, le supermarché qui rapporte »)

 

 

Et « en plus » :

 

- A la fin de chaque séquence, 10 mini-entraînements avec corrigés qui reprennent certaines situations des personnages mis en scène.

 

- Un guide pédagogique illustré et très détaillé donnant de nombreuses pistes pédagogiques ainsi que la façon d’utiliser l’outil au mieux et en respectant les principes pédagogiques selon lesquels il a été créé.

 

 

Quand ?

 

L’intégralité de l’outil librement téléchargeable dans les 3 langues, dans sa version en ligne et sa version papier, est prévue pour septembre 2018. Des séquences de la version papier seront proposées sur notre site en « avant-première » !

 

 

 

 

Pour télécharger les premières séquences (provisoires) de

« Opération CALCUL à Graphoville », cliquez ICI.

 

 

 

* * *