News

Sketches et récits pour rire et réfléchir

Voici des sketches et des récits (tous parlés) humoristiques et avec un petit fond de réflexion à partager avec un groupe, une classe ou vos enfants… (site en construction)

Accès

 

« Opération CALCUL à Graphoville!»

 

 

 

 

Pour télécharger la version papier + voix des personages,  cliquez ICI.

Pour accéder à la version interactive, cliquez ICI.

Pour télécharger le livret pédagogique, cliquez ICI.

 

Concept :

 

Offrir un outil d'entraînement au calcul pratique de la vie quotidienne. Ce nouvel outil est dérivé de « Bienvenue à Graphoville », lequel était dédié aux difficultés du français, de l'anglais ou de l'allemand. Il y est mis à nouveau en scène les nombreux et divers personnages qui y évoluaient. Ceux-ci sont aussi confrontés à des situations le plus souvent humoristiques mais où, cette fois, beaucoup de calculs sont proposés tout au long des 25 séquences, à travers des scènes de la vie quotidienne et professionnelle.

 

L’objectif principal est de permettre aux apprenants (jeunes et adultes) de s’entraîner à raisonner et à calculer à partir de situations qui se veulent réalistes tout en étant sympathiques avec une bonne dose d’humour. Le niveau visé est élémentaire et pratique : celui de l’école primaire adapté à la vie quotidienne.

 

 

Le public-cible :

 

Jeunes et adultes ne maîtrisant pas les connaissances de base en arithmétique (programme de l’école primaire réaménagé en vue d’applications simples et courantes dans le quotidien ou la vie professionnelle).

 

 

La forme :

 

Une liste d’objectifs correspondant au niveau de l’école primaire et ne retenant que les objectifs qui peuvent trouver des applications dans le quotidien de la vie ou des métiers sert de base à 25 séquences qui se suivent, chacune divisée en 3 « scènes ». Les principaux objectifs seront les 4 opérations, les pourcentages, la règle de 3, les mesures, les fractions simples et la proportionnalité, avec, dans chaque séquence un accent mis sur l’estimation et le calcul mental. Environ 25 calculs à faire par séquence.

10 scénarios répartis sur 3 degrés de difficulté reprennent personnages et thème en complètant chaque séquence. Pour une courte révision ou pour de courts entraînements supplémentaires.

 

Chaque séquence et chaque scénario sont accompagnés d'un corrigé expliqué.

 

Une fiche d’indications pédagogiques est liée à chaque séquence et présente :

- des pistes pour une utilisation optimale de la séquence

- des idées d’extensions

- les métiers mis en scène dans la séquence avec un lien vers notre outil « 100 métiers racontés par leurs acteurs »

- les habiletés correspondant à notre outil de raisonnement logique « Savoir trouver »

 

L'outil est conçu de  façon non « scolaire » et il est proposé dans deux versions : une version interactive et une version papier avec voix des personnages.

Il est disponible en 3 langues : français, allemand et bulgare :


 

- Version interactive :

Cette version est destinée aux apprenants:

- qui préfèrent travailler seuls et en ligne (l'apprenant est guidé et sollicité de façon sympathique à faire des calculs tout au long des entraînements,  les corrigés étant donnés au fur-et-à-mesure)

- qui ont des difficulté à lire couramment (tous les textes sont parlés: dialogues et consignes)

- qui n'ont pas d'enseignant ou de formateur pour les guider

- qui souhaitent travailler n'importe où (dans les transports par exemple) avec leur tablette ou leur téléphone

 

- Version papier :

Une version papier reprenant tous les dessins, les textes et les dialogues de la version interactive. Cette version, imprimable, permet l’accès à l’outil aux formateurs et apprenants qui veulent profiter des interactions dans le groupe, jouer les différents sketches, voire improviser, ou encore ouvrir à des échanges sur les sujets proposés.

 

Dans les deux cas, la présence d’un formateur est préférable pour guider les apprenants, particulièrement en les entraînant à trouver le plus possible « par eux-mêmes » et à découvrir des moyens de facilitation. Il est cependant envisageable pour les apprenants de travailler seuls et de vérifier leurs calculs grâce au corrigé.

 

 

L’outil par rapport à l’orientation professionnelle et aux métiers :

 

La plupart des personnages de Graphoville exercent un métier. Les situations de calcul s’appuient largement sur les métiers des personnages ainsi que sur leur quotidien.

 

Exemple de situations en rapport avec le métier :

 

- Commerce : Sissi, la fleuriste, fait ses bouquets et étudie ses prix (les 4 opérations) et son bénéfice, compte tenu de la location de sa boutique et de ses frais.

 

- Yannis, gérant du restaurant grec « Chez Yannis » fait sa comptabilité et voit s’il peut embaucher à mi-temps une seconde serveuse.

 

- Le comptable Aziz étudie avec André Magestin, directeur de l’hôtel du Théâtre, comment envisager de nouveaux travaux importants (rénovation de chambres, mise aux normes de la cuisine…)

 

- Aïcha, caissière au supermarché Mastoc, constate que certains clients achètent plus ou moins que d’habitude…

 

- Jacky Manitou, réalisateur de film, convie toute son équipe après le tournage au restaurant de Yannis qui doit faire face avec sa serveuse à cette table quelque peu dissipée !.

 


 

L’outil par rapport aux situations du quotidien :

 

Exemple de situations en rapport avec le quotidien :

 

- Karine, cliente régulière au supermarché Mastoc, qui vit seule avec sa fillette, est en situation de surendettement. Elle a beaucoup de crédits sur le dos. Aïcha, la caissière, s’inquiète parce qu’elle achète beaucoup moins que d’habitude… Karine lui parle de son problème et Aïcha, très débrouillarde et amicale, essaie de trouver des solutions.

 

- Jeanne et Jennifer voudraient partir de chez leurs parents et prendre ensemble une colocation… mais en auront-elles les moyens ?

 

- Simon fait et refait ses maigres comptes en tant que webmaster et fait des supputations sur ce qu’il pourrait toucher en droits d’auteur si son roman était accepté par un éditeur et qu’il se vende bien, et pourquoi pas qu’il remporte un prix littéraire…

 

- Edwige Artifitz, actrice quelque peu « has been », est une cliente très difficile et exigeante chez la coiffeuse Karine comme au restaurant de l’Hôtel du théâtre et se débat avec… les fractions !

 

 

L’outil par rapport au raisonnement logique :

 

Les objectifs et les situations de l’outil sont mis systématiquement en relation avec un précédent outil de raisonnement logique « Savoir trouver » qui comporte 30 habiletés mentales et qui développe les capacités des apprenants à découvrir par eux-mêmes.

 

 

Pas seulement des « maths » !

 

Les séquences servent de contexte très riche où il n’y a pas que des calculs à faire mais où des réflexions plus générales sur des réalités du quotidien sont lancées.

 

Les séquences s’enchaînent à la manière d’un livre à sketch avec une histoire. Les expérimentations faites lors de la création de l'outil ont montré que les apprenants voulaient « connaître la suite » et s'attachaient aux personnages qu'ils voulaient retrouver.

 

Les séquences peuvent passer de scènes réalistes du quotidien (séquence 2 : « Futures colocataires », séquence 5 « Mastoc, le supermarché qui rapporte »), à des scènes à l’humour un peu corrosif (séquence 1 : « La cafetière de Rapagon », séquence 6 : « Edwige fait son cinéma »), à des scènes attendrissantes (séquence 3 : Martial et le chaton ») ou un peu loufoques (séquence 4 : « Zita et la boule de cristal », séquence 23 "Les bonnes manières") ou encore plutôt fantaisistes (séquence 7 : « Un jeu piquant » auquel participent… des fantômes !). Une variété qui trouve amateurs…

Certaines séquences concernent davantage les préoccupations des plus jeunes (séquence 3 : « Martial et le chaton », séquence 7 : « Un jeu piquant »), d’autres des jeunes adultes (séquence 2 : « Futures colocataires », séquence 5 « Mastoc, le supermarché qui rapporte »)

 

 

Et « en plus » :

 

- A la fin de chaque séquence, 10 mini-entraînements appelés "scénarios", avec corrigés, reprennent certaines situations des personnages mis en scène.

 

- Un guide pédagogique, illustré et très détaillé, donne de nombreuses pistes d'utilisation ainsi que la façon d’exploiter au mieux la richesse et la diversité de l'outil en respectant les principes pédagogiques selon lesquels il a été créé.

 

 

Evolution de l'outil

 A partir  de septembre 2019, les auteurs s'attèleront à des ajouts importants, notamment un système d'évaluation continue, des créations à faire par les apprenants, de mini formations pour certaines difficultés (règle de 3, pourcentages, fractions...) ainsi qu'une version anglaise. Ces réalisations seront rendues disponibles au fur et à mesure de leur création et de leur validation.

 

Pour télécharger la version papier + voix des personages,  cliquez ICI.

Pour accéder à la version interactive, cliquez ICI.

Pour télécharger le livret pédagogique, cliquez ICI.

 

 

* * *